Un artiste a trouvé la meilleure solution possible pour recouvrir des svastika à Berlin

A l’image des manifestants des années 60 qui mettaient des fleurs au bout des fusil, certaines personnes ont bien compris que la meilleure façon de lutter contre la haine c’est l’amour, la beauté et la créativité.

Ibo Omari est une de ces personnes. Pour faire la promotion de son ONG Die kulturellen Erben (Le patrimoine culturel), il a lancé Paintback, une campagne visant à transformer des symboles et des slogans haineux dans les rues en quelque chose d’amusant et d’artistique.

Basé à Berlin, en Allemagne, le concept Paintback a réussi à cacher plusieurs croix gammées dans les rues de la ville, alors que des groupes d’extrême droite en Allemagne commencent à montrer des signes d’activité accrue.

À l’aide de bombes de dessins très simples, les artistes impliqués dans le projet Paintback espèrent inspirer les autres à répondre aux messages de haine qui fleurissent dans leur ville. On salut l’initiative qui est une très belle réponse à la haine et un bon troll !

#1.

#2.

#3.

#4.

#5.

#6.

Rencontre avec Suki, le chat voyageur qui a une meilleure vie que vous

Tohad, l’artiste Français qui ré-intérprète les personnages animés de notre enfance version trash