Ce que ces 13 Portraits datant de l'époque Victorienne ont en commun va totalement vous briser le coeur

Au milieu du XIXe siècle, les traitements en lien avec la santé mentale venait de loin! L’époque horrible et humiliante du XVIIe siècle et XVIIIe siècle. Le West Riding Pauper Lunatic Asylum dans l’Angleterre victorienne symbolisait cette nouvelle ère dans le traitement des maladies mentales.

Le West Riding Asylum a été complètement autosuffisant et construit pour garder ses détenus isolés du monde extérieur. Alors que les conditions à l’intérieur de l’asile étaient nettement meilleur que dans d’autres établissements, les détenus devaient faire face à une déshumanisation totale en raison de leurs états mentaux.

Au lieu d’avoir leur nom inscrit sous les portraits, le personnel écrivait leurs problèmes mentaux. C’est la seule preuve laissé pour identifier les détenus. Si vous regardez attentivement, vous pouvez voir cette perte aiguë de soi dans ces photos. Elles sont envoûtante, presque indescriptible.

L0019060 Woman suffering from chronic mania; c. 1869

L0019068 Man suffering from consecutive dementia; H. Clarke; 1869

L0019062 'Senile dementia' patient at West Riding Lunatic Asylum

L0019071 West Riding Lunatic Asylum: prisoner; H. Clarke; 1869

L0018942 'Simple mania' patient at West Riding Lunatic Asylum

L0018945 Woman suffering from acute melancholia; H. Clarke, 1869

L0041119 'Monomania of pride' patient at West Riding Lunatic Asylum

L0019063 Woman suffering from general paralysis; c. 1869

L0019061 'Consecutive dementia' patient at West Riding Lunatic Asylum

L0019067 Albumen prints: photographs of patients at

L0018943 'Imbecility' patient at West Riding Lunatic Asylum

L0019064 Man suffering from mania of suspicion; H. Clarke, 1869

L0018944 'Monomania of pride' patient at West Riding Lunatic Asylum